Mars 2018 - N°9

couvRP9Il y a des sommets qu’on ne se lasse pas de visiter. Certes, c’est presque redondant d’énumérer les détours qu’on y fait et cela peut sembler manquer d’originalité. Mais pourquoi rechigner à parcourir ces classiques, qui ne le sont pas pour rien, et donnent fréquemment lieu à de belles courses hivernales ? Le Taillon, avec ses 3 144 m, est une des silhouettes ô combien évidentes depuis la vallée.

La couverture (pdf)

Le sommaire (pdf)